Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Association Paris-Québec

Association Paris-Québec

Régionale Parisienne de France-Québec.


Francis Bernier nous a quittés !

Publié par Paris-Québec sur 16 Janvier 2018, 19:21pm

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons la disparition de notre ami Francis Bernier.

L'ensemble des membres de l'association "Paris-Québec" tiens à témoigner par la présente à toute sa famille et proches notre affection dans cette terrible épreuve et présente ses condoléances les plus sincères.

Francis nous a quittés !

Il fut une figure familière de nos rencontres parisiennes, à l’occasion ou en dehors des conférences « Connaissance du Québec »-un programme auquel, en tant qu’historien-géographe, il  lui arriva plusieurs fois,  de collaborer: puisqu’aussi bien, natif de Paris,   ayant l’une de ses filles et ses petits -fils en ce lieu, il partageait, depuis quelques années, son temps entre Bergerac(patrie de sa femme) et la capitale, où le liait, aussi,  une solide amitié avec le président de Paris-Québec, fondée sur un commun amour de la Grande  Province, dont il avait, étant jeune, non moins érudit que découvreur, hardiment parcouru les rivières du nord, à la pagaye !

Pendant quarante ans, Francis avait été un professeur d’histoire et géographie exemplaire, adepte des méthodes actives, multipliant les expériences pédagogiques, les découvertes « in situ », et les ouvertures  en direction de la société réelle, avec ses élèves.

A la retraite, à  peine assagi par l’âge, il tournait son appétit de découverte et de création vers les trois lieux chers à son cœur -souvent dans leur inter-connexion -:  Bergerac, dont il fut le premier président de Périgord-Québec, et où il suscita plusieurs projets mémoriels, - dont l’évocation de la visite, en 1565, dans un Bergerac dominé par les protestants, d’une Catherine de Médicis, tentant désespérément, à la faveur d’un tour de France, de ramener la paix dans un pays miné par les conflits religieux ; Paris,  où il put contribuer, sous l’égide de Paris-Québec, à  plusieurs projets concernant le grand Etat : un colloque,  deux voyages au Canada- sur les pas des pionniers de la Nouvelle-France, en 2011, puis du Nord québécois, en 2013, dont il fut le  co-auteur-  et une participation française à la célébration des hauts faits du capitaine Bernier, installateur de la souveraineté canadienne sur l’arctique... Il méditait, apogée de sa veine commémorative,  de lier ces trois lieux dans un ultime projet : l’évocation, en 2019, du quadri-centenaire de la naissance de  Cyrano de Bergerac, natif comme lui de Paris, seigneur d’une terre appartenant à cette ville, et qui faisait, dans son récit de voyage sur la lune, atterrir ses héros, à leur retour… à Québec ! Il avait, à ce sujet, réussi à mobiliser l’attention de plusieurs responsables, tant bergeracois, que parisiens et québécois !

Infatigable rêveur, non moins que créateur,  poète et homme d’action, resté professeur dans l’âme, il ne cessait de brandir bien haut sa devise, empruntée à son lointain cousin et héros favori du Québec, Elzéar Bernier, « une divine agitation » (« divine restlessness », en anglais), préférant toujours la mobilité, aux effets parfois imprévisibles, à l’inaction : une devise en forme de message, aussi, à l’usage des générations futures, dont il espérait qu’elles ne seraient pas moins insensibles que les anciennes,  à la conquête de mondes nouveaux…

Veuilles croire, cher Francis, de ces lieux où tu goûtes -si du moins cela t’est possible !-  un salutaire repos, que nous n’avons pas été insensibles à ton passage parmi nous, et que nous continuerons à ton image,  dans la mesure de nos forces, à faire mûrir des projets ambitieux et féconds!

Bernard EMONT, Président de Paris-Québec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents